Le dimanche 23 mars, la communauté de Chelsea célébrera l’arrivée il y a un an des marcheurs Nishiyuu à Chelsea. Les activités comprendront une « marche » symbolique par les membres de la communauté – en skis, en raquettes, ou à pied – ainsi qu un repas-partage et un feu de joie au Centre Meredith. Des invités spéciaux des Premières nations se joindront à la célébration, y compris l’un des marcheurs d’origine, David Kawapit, et le chef Stanley George, qui tous deux viennent depuis Whapmagoostui sur les rives de la baie d’Hudson, où le voyage a commencé il y a un an.

La « marche » commencera à Larrimac sur la piste de ski du chemin de fer, et se dirigera vers le village de Chelsea. Comme ce fut le cas pour la marche originale, les gens se joindront au groupe au fur et à mesure qu il avancera. Ceux qui ne peuvent participer à la marche sont invités à se joindre aux festivités à Chelsea. La marche se terminera au Centre Meredith avec un dîner-partage et un feu de joie. Il y aura aussi un film et des diapositives sur le voyage de l’an dernier. Les membres de la communauté auront ainsi l occasion de discuter avec les invités des Premières nations de la signification pour eux de cette marche de Nishiyuu. Il y aura un bar payant.

Le comité organisateur est à la recherche de bénévoles pour aider à la logistique de la « marche » ou pour contribuer au repas-partage.
Ceux intéressés à aider à la logistique de la marche doivent communiquer avec :
Robin McNeill – [email protected] bell.blackberry.net <>

Pour plus de détails sur où et quand déposer votre contribution pour le repas-partage, veuillez communiquer avec : Sheila Strickland –[email protected] <>
Les détails au sujet de l heure et de l itinéraire de la « marche », ainsi que d’autres informations sur l’événement seront disponibles sous peu sur le site internet de la municipalité: http://www.chelsea.ca <>

Ce que nous célébrons :
Selon les légendes cries, toutes les créatures du royaume de la nature prévoyaient la naissance d’une nouvelle espèce qui, un jour, errerait sur la Terre. Ils parlaient de cette nouvelle espèce comme de « Nishiyuu », ce qui signifie être humain. Le terme a un sens profond et complexe qui comprend l’interdépendance de toutes les formes de vie, ainsi que l’unité du temps au sein de laquelle toute vie commence et se termine. Les Cris se sont donné le nom de « Nishiyuu » pour se distinguer de leurs parents dans le royaume de la nature. En tant que tel, ceci fait référence à toute l’humanité.
Le voyage des marcheurs Nishiyuu a commencé avec six jeunes gens qui voulaient faire une différence. Accompagnés d’un guide spirituel, ils se sont dirigés vers la forêt à pied en janvier 2013, et ce, à partir de la petite communauté de Whapmagoostui sur les rives de la baie d’Hudson. Leur voyage s’est terminé deux mois et demi plus tard, sur la Colline du Parlement, avec plus de deux mille personnes – Nishiyuu   venues les appuyer.
Inspiré par la chef Theresa Spence d’Attawapiskat et par le mouvement Idle No More, le but du voyage de Nishiyuu était de sensibiliser la population aux problèmes auxquels sont confrontés les gens des Premières nations du Canada. Cet objectif a été atteint à la fois sur la scène nationale et internationale.
Non seulement le voyage a-t-il capturé l’imagination du pays, il a inspiré petits et grands. Les marcheurs nous ont montré que pour faire une différence, il faut se lever et commencer le voyage. En se fixant un objectif et en ne s’arrêtant que lorsqu il est atteint, ces jeunes Canadiens ont démontré aux jeunes partout dans le monde que, eux aussi, ils pouvaient faire une différence.
Le voyage de Nishiyuu a montré à Chelsea la rapidité avec laquelle une communauté peut se rassembler pour appuyer une bonne cause. Comme toutes les communautés sur la route du voyage, nous avons prouvé que nous étions une communauté accueillante. Les problèmes locaux ont été mis de côté et les gens ont retroussé leurs manches et travaillé ensemble pour veiller à ce que les marcheurs reçoivent un accueil chaleureux.
C’était vraiment une expérience de développement communautaire. Une expérience qui, nous l espérons, servira d’inspiration pour l’avenir.